découverte de la maison bioclimatique
Ma Maison

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Le terme « maison bioclimatique » engendre une construction écologique qui utilise le climat et le lieu où elle est implantée pour capter de la chaleur, la diffuser et la maintenir. Cette approche vise à trouver le juste équilibre entre la construction proprement dite et la conception du logement afin de limiter les besoins énergétiques.

Le système de climatisation et de chauffage de ce type de maison s’effectue automatiquement. La maison répond à une structure bioclimatique issue de sa conception, son exposition et son intégration à l’environnement.

Une maison bioclimatique pour tous !

Il n’existe pas d’exemple spécifique de maison bioclimatique. Celle-ci dépend de sa position géographique, du climat existant, de l’exposition, du relief, de la végétation avoisinante et du lieu. Il est important d’identifier les variations climatiques entre les saisons.

La maison biologique doit pouvoir s’adapter aux différentes conditions atmosphériques en été comme en hiver. Mais dans tous les cas de figure, on ne doit pas noter la présence d’un appareil de chauffage et des matériaux nocifs à l’environnement.

L’orientation d’une maison bioclimatique

La maison bioclimatique s’appuie sur 3 constituantes : la construction, le climat et les habitants de la maison. Ces éléments doivent être considérés en amont de la construction.

Côté orientation, cette dernière doit prévoir une ouverture vaste au sud, peu d’ouverture à l’ouest et à l’est et aucune ouverture au nord. Ainsi, elle peut puiser aisément l’énergie naturelle et la stocker afin de la partager dans toute la maison. Les pièces qui sont les plus utilisées sont sises au sud. Les moins fréquentées sont du côté nord.

Les matériaux de conception mis en place

Une maison bioclimatique doit être conçue avec des matériaux appropriés. On privilégie les matériaux sains et écologiques. La terre cuite, les chanvres, les fibres de bois, les ouates de cellulose en sont de bons exemples. Sa finition n’est pas à négliger. Les matériaux sombres  sont essentiels, car ils attirent la chaleur. Néanmoins, le noir est à éviter pour éloigner la surchauffe et l’inconfort visuel.

L’association la Maison Passive peut aussi vous aider à mieux comprendre. En savoir plus sur cet article du blog d’un architecte concerné par l’écologie.